L’idée de la gratuité et de l’universalité de l’éducation en Haïti s’est dégagée dans toutes les Constitutions de la République,  mais s’est encore mieux précisée dans celle de 1987 en ses articles 32.1 à 32.3. Article 32.1: « L'éducation est une charge de l'Etat et des collectivités territoriales. Ils doivent mettre l'école gratuitement à la portée de tous, veiller au niveau de formation des Enseignements des secteurs public et privé ». Article 32.3: « L'enseignement primaire est obligatoire sous peine de sanction à déterminer par la loi. Les fournitures classiques, et le matériel didactique, pris en charge par le Gouvernement, seront mis à la disposition des élèves au niveau de l'enseignement fondamental ».Ces principes ont été renforcés par la participation et l’entérinement par Haïti de toutes les conventions sur l’éducation pour tous.

   Lire la suite


     


Responsabilités-clé dans la gestion de la composante III


Renforcement de la gestion du secteur

Cette composante vise à renforcer les capacités de gestion du système éducatif, respectivement les Directions de l'Enseignement départementales de l'Éducation (DDE), la Direction de l'Enseignement Fondamentale (DEF), l'Unité d'Éxécution et de Programmation (UEP), la DAEPP par le Renforcement du système d'Accréditation.

Les actions de renforcement qui seront mises en œuvre durant l’exécution de la deuxième phase de l’EPT seront inscrites dans le cadre global du plan opérationnel. Le MENFP, conjointement avec les partenaires techniques et financiers, mettra en place un plan de renforcement de capacités intégrant toutes les activités de la composante pour atteindre les résultats fixés dans le plan opérationnel.


DG/DGA/ Cellule de Pilotage

Au niveau central

Le point central des réformes de renforcement institutionnel et de gouvernance dans leur ensemble, via le secteur de l’éducation, est l’unité d’étude et de programmation. Pour les activités à entreprendre au sein du MENFP, les principaux homologues sont le Directeur Général (DG) et le Directeur Général Adjoint – DGA. La principale responsabilité de la cellule est de superviser la rédaction et le soutien du plan d’action de renforcement institutionnel du POE. Les activités sont ensuite mises en œuvre par la Coordination de l’UGP pour le renforcement institutionnel en étroite collaboration avec le DG et la DGA. Concernant les activités au niveau central, comme celles visant la DAA et l’ONAPE, le DG jouera un rôle central dans la facilitation des accès et de l’autorisation des activités. La DGA constitue la passerelle vers les activités de renforcement institutionnel des DDE. 


Au niveau départemental

Conformément à la description du projet, les directions départementales devraient être les principales bénéficiaires des activités de renforcement institutionnel.