L’idée de la gratuité et de l’universalité de l’éducation en Haïti s’est dégagée dans toutes les Constitutions de la République,  mais s’est encore mieux précisée dans celle de 1987 en ses articles 32.1 à 32.3. Article 32.1: « L'éducation est une charge de l'Etat et des collectivités territoriales. Ils doivent mettre l'école gratuitement à la portée de tous, veiller au niveau de formation des Enseignements des secteurs public et privé ». Article 32.3: « L'enseignement primaire est obligatoire sous peine de sanction à déterminer par la loi. Les fournitures classiques, et le matériel didactique, pris en charge par le Gouvernement, seront mis à la disposition des élèves au niveau de l'enseignement fondamental ».Ces principes ont été renforcés par la participation et l’entérinement par Haïti de toutes les conventions sur l’éducation pour tous.

   Lire la suite


     


Evaluation d’impact des programmes IRSS et Map li nèt ale

                                            

Cette sous-composante vise à évaluer les impacts des différentes interventions du projet Education Pour Tous (EPT) par les moyens techniques suivants : i) conception rigoureuse des études ou de designs d’évaluation d’impact, ii) mise en œuvre de ces études ou interventions, iii) collecte des données de Baseline, données de suivi et des données de Endline, iv) l’analyse des données, v) rédaction des rapports d’évaluation et faire la vi) dissémination des résultats aux différents décideurs et bailleurs.
Pour garantir la disponibilité des moyens techniques locaux et durable, la composante vise à former les directions techniques en charge de la planification, de la collecte de données et de la programmation aux méthodes d’évaluation d’impact. Les moyens techniques pourront être sollicités (si le ministère a un calendrier serré et veut aller vite) en recrutant les firmes ou les consultants nationaux ou internationaux pour appuyer la mise en œuvre.

La question fondamentale à laquelle une étude d’évaluation d’impact répond de façon rigoureuse est quel est l’impact d’un programme sur les bénéficiaires ?

Pour ce faire, la sous-composante assurera que les méthodes utilisées respectent le standard scientifique et international: les méthodes expérimentales et non-expériementales. Ces méthode réposent sur la construction d’un groupe de traitement (qui recoit l’intervention) et un groupe de contrôle (appelé aussi le contre-factuel qui ne bénéficie pas l’intervention) ; et la construction de ce contre-factuel est au cœur des évaluations d’impact (confère détails dans le manuel spécifique). Cette sous-composante est en cours d’initiation de deux études d’évaluation d’impact à savoir celles du programme IRSS et de la méthode Map li nèt ale. Bien que la conception et la mise en œuvre des études d’évaluation d’impact soient complexes méthodologiquement, ces études utiles restent un outil indispensable rigoureux pour orienter les décitions et les actions des décideurs. La version détaillée de ce manuel, présentera toutes les étapes et exigences des études d’évaluation d’impact.