L’idée de la gratuité et de l’universalité de l’éducation en Haïti s’est dégagée dans toutes les Constitutions de la République,  mais s’est encore mieux précisée dans celle de 1987 en ses articles 32.1 à 32.3. Article 32.1: « L'éducation est une charge de l'Etat et des collectivités territoriales. Ils doivent mettre l'école gratuitement à la portée de tous, veiller au niveau de formation des Enseignements des secteurs public et privé ». Article 32.3: « L'enseignement primaire est obligatoire sous peine de sanction à déterminer par la loi. Les fournitures classiques, et le matériel didactique, pris en charge par le Gouvernement, seront mis à la disposition des élèves au niveau de l'enseignement fondamental ».Ces principes ont été renforcés par la participation et l’entérinement par Haïti de toutes les conventions sur l’éducation pour tous.

   Lire la suite


     


Appui  à la Scolarisation:_Soutiens aux communautés


Cette sous-composante vise à donner un soutien aux communautés et à leur dispenser la formation efficace, de manière à ce qu’elles soient en mesure d’offrir des services pédagogiques de base aux enfants d’âge scolaire, d'améliorer la qualité de l’enseignement par des méthodes de lecture efficace et des services administratifs aux écoles. Les salaires des enseignants locaux seront progressivement cofinancés par le budget du Ministère de l’éducation et seront pris en compte au fur et à mesure par ce Ministère de manière à être couverts à 100 pour cent par cette institution à la fin du projet.

Parmi les résultats escomptés, il faut citer la formation de représentants démocratiquement sélectionnés de 80 communautés à la gestion des établissements scolaires, l’amélioration de la qualité, la passation des marchés, la diffusion d’informations, la formation des formateurs (FGB)  et les membres des 80 communautés sur l’approche et la démarche de l’analyse environnementale et sociale,  la supervision de travaux de construction, selon la méthode « Formation en Gestion à la Base » (FGB) et l'amélioration des compétences en lecture selon la méthode “Map li net ale” de 2800 élèves de première année. Le résultat escompté est la construction ou la réhabilitation d’environ 160 salles de classe. La formation de 240  membres des communautés dans la prise en compte des questions de sauvegarde environnementale et sociales dans la mise en œuvre du projet. Enfin, cette composante permettra de recruter 190 instructeurs (111 titulaires et 79 suppléants) issus des communautés.

Ecole Publique à Gestion Communautaire (EPGC)

''Une nouvelle initiative visant à stimuler l’offre de scolarisation''

Strategies cles du projet

Le dynamisme de la population est important pour la mise en place d’école à gestion communautaire.

Un  appui financier aux écoles est apporté avec le soutien des services du MENFP et des structures locales

Le projet assurera la construction d’un bloc de deux salles de classes au cours de la première année d’exécution. Le projet prévoit également la construction de deux salles pour le préscolaire et les infrastructures sanitaires et administratives.

une classe de première année au moins sera créée au cours de la 1ere année et l’école à  gestion communautaire sera une école fondamentale complète.

L’enseignement dispensé sera soutenu exclusivement par des conseillers pédagogiques et les inspecteurs attachés aux DDE qui sont les bras opérationnels du MENFP

Ce projet  mise en œuvre avec le soutien financier du MENFP permettra aux communautés de payer les maitres choisis par les communautés parmi les compétences disponibles au niveau local

Le MENFP se charge  aussi d’encadrer les communautés scolaires tout en laissant l’opportunité aux parents et aux autorités locales de  s’impliquer en profondeur dans les affaires de l’école et de se renforcer localement

Le projet prévoit un renforcement des capacités du MENFP au niveau communal, départemental et National. Ceci explique aussi une formation supplémentaire pour les inspecteurs dans chaque département et du materiels appropries.

—  Stratégie de mise en œuvre

—  La Direction d’Appui à l’Enseignement Privé et du Partenariat (DAEPP);

—  La Direction Génie scolaire (DGS);

—  La Direction de l´Enseignement Fondamentale (DEF);

—  La Direction Départementale d´Education Nationale (DDE);

—  Le bureau unité

 — LA COMMUNAUTE

Exécution du projet école publique à gestion communaut

L’objectif du Projet:

Le projet d’Ecole Publique à Gestion Communautaire vise à stimuler l’offre de scolarisation de qualité dans les zones  rurales d’Haïti, selon une approche communautaire de développement basée sur le renforcement des capacités des communautés bénéficiaires.

 ·    Spécifiquement

L’objectif organisationnel de l’EPGC est la création, la mise en place et l’appui à des structures communautaires de gestion d’école. Ainsi,  il s’agit:

1. D’accompagner la mise en place  de 20 CCGE par départemen

2. De faciliter l’accès à 625 élèves supplémentaires provenant des communautés bénéficiaires par département.

Les Grandes realisations

1- Mise en œuvre du projet dans 4 départements Les Nippes- La Grand-Anse, le sud et le sud-est

2- Nombre de communautes touchées: 62

3- nombre de salles de classe fonctionnant sous l’égide de l’EPGC: 94

4- Nombre d’élèves : 3678

5- Bombre d’inspecteurs formés  dans la méthode FGB: 40;

6- Nombre d’inspecteurs formateurs des formateurs: 16

7- Nombre de CCGE mis en place: 62

8- Nombre membres des communautés formés pour restituer la formation: 240;

9- Nombre de personnes formés au niveau communautaire: 12,000 environ;

10- Nombre d’ Accord de financements signés avec les communautés: 62;

11- Nombre de marchés lancés par les communautés: 30;

12- Nombre de marchés fructueux: 18;

13- Nombre d’écoles construites ou en cours : 10;

14-nombre d’enseignants titulaires en poste: 94;

15- Nombre d’enseignants suppléants: 62;

16- Nombre de comptes ouverts par les communautés: 124;

17- Nombre de rapports financiers fournis 10.

PERSPECTIVES

Construire 60 salles de classes;

Former 240 APDC membres des communautés bénéficiaires en FGB;

80 communautés bénéficiaires dans 5 départements.

Indicateurs de résultats au regard de l’objectif du projet

Les résultats obtenus au regard de l’objectif du projet seront mesurés selon les critères suivants :

80 écoles créées et gérées par les communautés;

Les membres des CCGE, CC et CIC dans les 80 communautés sont formés à la gestion des écoles, à l’approvisionnement, la diffusion des informations, à la construction/réhabilitation et l’équipement de 80 écoles;

160 salles de classe sont construites ou réhabilitées dans les communautés sélectionnées;

Un minimum de 100 élèves par école sont inscrits dans les classes de la première a la 6ème année;

280 instructeurs issus des communautés sont recrutés et sont qualifiés;

60 pour cent des enfants inscrits dans des écoles participantes depuis plus d’un an savent lire à ce grade.


Pour en savoir plus sur ce qui se passe sur le terrain Visite ce site: http://www.globalpartnership.org/fr/blog/haiti-breves-du-terrain