L’idée de la gratuité et de l’universalité de l’éducation en Haïti s’est dégagée dans toutes les Constitutions de la République,  mais s’est encore mieux précisée dans celle de 1987 en ses articles 32.1 à 32.3. Article 32.1: « L'éducation est une charge de l'Etat et des collectivités territoriales. Ils doivent mettre l'école gratuitement à la portée de tous, veiller au niveau de formation des Enseignements des secteurs public et privé ». Article 32.3: « L'enseignement primaire est obligatoire sous peine de sanction à déterminer par la loi. Les fournitures classiques, et le matériel didactique, pris en charge par le Gouvernement, seront mis à la disposition des élèves au niveau de l'enseignement fondamental ».Ces principes ont été renforcés par la participation et l’entérinement par Haïti de toutes les conventions sur l’éducation pour tous.

   Lire la suite


     


Responsabilités-clé dans la gestion de la composante II


Amélioration des approches pédagogiques

Cette composante vise à améliorer les méthodes pédagogiques grâce à un programme officiel de formation accélérée des maîtres, à la formation d’enseignants issus des communautés et à la modernisation des programmes d’enseignement à distance. Ces apports qualitatifs bénéficieraient aux écoles participant au programme de dispenses des frais de scolarité, de manière à ce que l’apprentissage de l’élève connaisse un bond qualitatif.


Extension du programme de Formation initiale accélérée des enseignants.

Au niveau central

DFP/DDE/SAP

La coordination globale de la mise en œuvre de la FIA est du ressort de la Direction de la formation et du perfectionnement – DFP, en étroite collaboration avec l’UGP.  Au sein de la DFP, le Directeur est la personne centrale, jouant le rôle de Coordonnateur de la composante. Pour l’UGP, c’est le Coordinateur de la FIA qui est le principal acteur, appuyé par quatre assistants techniques (AT).  La DFP est chargée des activités suivantes :

Diffuser les informations concernant le programme de formation des enseignants, y compris les dates clés, les règles d’admissibilité et les procédures de sélection ;

  • Diffuser les listes des candidats admis lors de chaque phase des programmes ainsi que les notes des apprentis-enseignants aux examens officiels et gérer toutes les autres communications liées au projet; 
  • Valider les modules du programme ;
  • Garantir le versement opportun des traitements des apprentis-enseignants en cours de formation ;
  • Superviser le respect des modalités du contrat par les IFM et effectuer un suivi pour garantir de bonnes performances chez les participants; 
  • Organiser des ateliers de formation et des missions de supervision en collaboration avec l’UGP;
  • Sélectionner, en collaboration avec les DDE et les IFM, les écoles qui recevront des apprentis-enseignants dans le cadre de stages;
  • Rédiger le rapport semestriel d’activités de la composante.


Au niveau départemental

La mise en œuvre au niveau départemental est effectuée par les DDE, les SAP et leur personnel y compris notamment, les inspecteurs d’écoles dont un grand nombre sont engagés comme superviseurs pour les apprentis-enseignants lors des stages. Les principales activités réalisées par cette unité sont les suivantes :

  • Superviser les examens d’entrée et autres examens du programme;
  • Sélectionner, en collaboration avec les IFM et la DFP, les écoles qui recevront des apprentis-enseignants dans le cadre de stages ;
  • Garantir le soutien adéquat des apprentis-enseignants en stage par les superviseurs ;
  • Recueillir et rendre disponibles de façon opportune les rapports de stage des apprentis-enseignants.


IFM

Rôle des IFM 

Les IFM se chargent d’offrir des services de formation et un environnement d’apprentissage de qualité aux apprentis-enseignants et de gérer efficacement les dons versés en une fois, conformément aux critères établis dans le manuel opérationnel du projet et dans le contrat signé avec le MENFP. Les responsabilités des IFM sont les suivantes :

  • Signer le contrat avec le MENFP en s’engageant à mettre en œuvre le programme conformément aux règles décrites dans le contrat et dans le manuel opérationnel;
  • Soumettre des rapports financiers trimestriels à l’UGP ;
  • Soumettre des rapports pédagogiques trimestriels à la DDE appropriée;
  • Garantir le respect par les apprentis-enseignants du code de conduite des étudiants lors de la formation ;
  • Participer à la supervision des stages tels que décrit dans le contrat signé avec le MENFP ;
  • Valider les rapports trimestriels et les soumettre aux superviseurs des stages;
  • Sélectionner, en collaboration avec les DDE et la DFP, les écoles qui recevront des apprentis-enseignants dans le cadre de stages ;
  • Soumettre les rapports de stage à l’UGP et à la DFP conformément aux exigences.