L’idée de la gratuité et de l’universalité de l’éducation en Haïti s’est dégagée dans toutes les Constitutions de la République,  mais s’est encore mieux précisée dans celle de 1987 en ses articles 32.1 à 32.3. Article 32.1: « L'éducation est une charge de l'Etat et des collectivités territoriales. Ils doivent mettre l'école gratuitement à la portée de tous, veiller au niveau de formation des Enseignements des secteurs public et privé ». Article 32.3: « L'enseignement primaire est obligatoire sous peine de sanction à déterminer par la loi. Les fournitures classiques, et le matériel didactique, pris en charge par le Gouvernement, seront mis à la disposition des élèves au niveau de l'enseignement fondamental ».Ces principes ont été renforcés par la participation et l’entérinement par Haïti de toutes les conventions sur l’éducation pour tous.

   Lire la suite


     


DESCRIPTION DU PROJET EPT II

1-    Objectif de développement

L’objectif global de développement de projet pour l’EPT phase I, approuvé par le Conseil en 2007, était d’améliorer l’accès des enfants pauvres de 6 à 12 ans à l’enseignement primaire tout en améliorant l’équité, la qualité et la gouvernance du secteur éducatif. L’objectif de développement de projet pour EPT II est « d’appuyer la stratégie nationale de l’éducation conduite par le Gouvernement d’Haïti en mettant en œuvre des programmes durables d’amélioration de l’accès, en particulier des populations défavorisées, et la qualité de l’enseignement fondamental de base (premier et deuxième cycles), tout en renforçant les capacités institutionnelles ».

En résumé l'EPT vise à :

- Supporter l’inscription des élèves dans les écoles non publiques des zones défavorisée

-  Favoriser la présence scolaire dans les écoles non publiques sélectionnées des zones  défavorisée

- Renforcer la gestion du secteur de l’enseignement fondamental. 

Cet objectif sera atteint en agissant à la fois sur la demande et l’offre de prestation de services éducatifs. Côté demande, le projet améliorera le programme existant de dispense des frais de scolarité pour les enfants pauvres. Des améliorations y seront également introduites pour rehausser la qualité de l’enseignement et les acquis de l’apprentissage. Côté offre, le projet vise à augmenter le nombre d’enseignants qualifiés du système et améliorer la scolarisation des enfants des zones rurales d’Haïti selon une approche communautaire, c’est-à-dire la formation pédagogique et administrative des membres de la communauté et un soutien au Ministère pour soutenir et responsabiliser ces personnes. La capacité du Gouvernement de gérer ce programme et d’autres sera en outre renforcée.

 2-    Bénéficiaire du Projet 

Il s'agit des enfants habitant des zones rurales, n’ayant pas accès à des services d’enseignement primaire, l’approche communautaire du projet permettra à environ 4450 élèves supplémentaires issus de 80 communautés d’en bénéficier, grâce à la formation de 190 instituteurs locaux (111 titulaires et 79 suppléants) habilités à dispenser des services d’enseignement primaire

Le projet cofinancera la mise en œuvre du Plan opérationnel pour l’éducation du Gouvernement et marquera une évolution : au lieu de mettre l’accent sur l’accès (EPT I), il accordera la priorité aux aspects qualitatifs. Le projet continuera de financer d’importantes activités prioritaires entamées au cours de l’EPT I et définies dans le Plan opérationnel. L’accès sera élargi grâce à une nouvelle initiative visant à stimuler l’offre de scolarisation de qualité dans les zones éloignées d’Haïti, selon une approche communautaire. Le renforcement des capacités permettra d’assurer la viabilité à long terme du Plan opérationnel, notamment en soutenant le plan de décentralisation (par l’intermédiaire des DDE) et en renforçant la responsabilisation des enseignants et des établissements envers les parents et les autorités.
Les composantes et sous-composantes ainsi que la distribution des ressources allouées se présente comme suit: